mercredi 7 février 2007

Déception

intimite
L'intimité violée des lions

Les huit places du minibus sont réparties ainsi : trois devant, deux au milieu , trois derrière. A chaque trajet, nous tournons. Cette fois, nous sommes derrière, c'est à dire juste au dessus des roues. Chaque trou, chaque ornière est pleinement ressentie. Ce soir, nous aurons les dos en compote.

Le toit ouvert du minibus laisse entrer l'air frais. A l'arrière, le courant d'air est franchement violent et je ne regrette pas d'avoir pris un sweater avec une capuche. Finalement, la position debout est la plus confortable : elle permet d'amortir les chocs avec les jambes sans trop se fracasser la colonne vertébrale.

L'un des "tos", un petit gros gentil mais pas très vif, est assis à coté de moi. Blasé dès le début du voyage, il se contente d'observer les animaux par la fenêtre et ne se lève jamais. Sa femme le houspille régulièrement pour qu'il prenne des photos. Docile, il s'exécute, sans même prendre la peine d'ouvrir la vitre constellée de goutelettes de boue... je n'ose pas imaginer l'allure de ses clichés !

Nous arrivons juste pour voir la fin de l'accouplement d'un lion et d'une lionne. Derniers rugissements et le couple s'allonge dans l'herbe haute pour une sieste bien méritée. Nous attendons, tout comme une cohorte de minibus alertés par radio de la présence des deux fauves. Pas facile pour eux d'avoir un peu d'intimité dans cette savane surpeuplée. Le temps passe. Normalement, ils devraient remettre ça d'ici une quinzaine de minutes. Malheureusement nous devons partir. Nous sommes en effet "hors piste" et risquons de ce fait une lourde amende si les rangers venaient à nous surprendre. Un à un, les matatus s'en vont. Nous les suivons. Déception.

Posté par fleg à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Déception

Nouveau commentaire